C’est quoi l’AFEST ?

L’action de formation en situation de travail, voilà ce que signifie « AFEST ». Parfois on entend le mot FEST mais j’aime la signification du « A » définissant « action ». On comprend implicitement qu’on est dans l’action, à savoir, une formation ou on intervient, on pratique, on résout. C’est là pour moi que naissent toutes les compétences. Et pour être clair, c’est pour ça que je suis contre les formations en elearning ou digital learning, mais je reviendrais sur ce point dans un autre article. L’AFEST, ramenée d’un point de vue juridique, est définie par la toute dernière réforme de la formation. C’est la loi du 5 Septembre 2018 sur la liberté de choisir son avenir professionnel qui définit l’AFEST : « comme un parcours pédagogique permettant d’atteindre un objectif professionnel » (article L. 6313-1 du code du travail). Plutôt simple comme définition et où l’interprétation et finalement propre à chacun. On pourra noter qu’elle peut également se faire à distance, mais, comme je l’ai dit, pour moi, c’est pendant le temps de travail et sur le lieu de travail que j’estime la plus-value de l’AFEST (et d’une formation en générale)

Former et résoudre des problèmes

Je vais probablement faire un peu de pub mais si vous avez déjà travaillé avec Human Formation, vous savez qu’on fonctionne déjà en mode AFEST, et ce, depuis notre création. Comme dit dans ce titre, nous interprétons l’AFEST comme former et résoudre des problèmes. Nous utilisons pour cela le modèle de Kirkpatrick, qui nous aide à construire nos objectifs pédagogiques et nos logiques d’évaluation. L’AFEST est pour moi un modèle qui devait voir le jour, car personnellement c’est ainsi que j’aime être formé. Ce n’est d’ailleurs peut être pas une modalité pédagogique faite pour tout le monde mais, moi qui suis impatient, incapable de rester assis 7h d’affilée, j’ai besoin de l’AFEST. Je me forme d’ailleurs en interne à travers cette typologie d’action avec mes formateurs. En tant qu’entrepreneur, on doit être sur tous les fronts. J’ai donc besoin de me former et de résoudre des problématiques qui bloquent mon développement, mais, qui pourrait être résolues rapidement. L’AFEST est chez nous, considéré comme des formations souvent courtes. En effet, à partir du moment où on résout un problème, il faut aller vite. Si le problème est de taille importante, l’AFEST n’est peut-être pas la meilleure solution.

Des bénéfices supérieurs attendus

Ce dispositif relativement récent a pour vocation de démocratiser un peu plus la formation dans les entreprises. Qui plus est, c’est une solution intéressante pour les entreprises, puisqu’étant par essence, des actions courtes, l’AFEST permet aux employeurs de répondre à leurs obligations de formation, tout en minimisant les coûts. Je ne développerai pas cela puisque ces entreprises-là n’ont clairement pas les mêmes valeurs que chez Human Formation.

En revanche, l’apparition de ce dispositif orienté terrain, est clairement censé maximiser le temps passé en formation et le travail au quotidien de vos équipes. On intervient moins longtemps en formation, mais on est plus axé sur ce qui bloque les salariés dans leur quotidien. Il peut s’agir d’un commercial qui ne voit pas ses chiffres de vente décoller, un dessinateur-projeteur qui bloque sur un de ses plans Solidworks et qui doit rapidement les présenter au client, un contrôleur de gestion qui perd du temps dans ses tableaux croisés dynamiques. Les exemples sont nombreux et aujourd’hui, qui n’a pas de problèmes au quotidien qui ralentissent nos performances ? Des actions courtes et souvent individuelles sont les solutions pour débloqués des situations et permettre aux salariés de continuer d’avancer et de travailler sereinement. Il va de soi que des salariés qui suivent régulièrement des AFEST lorsque des problèmes se dressent devant eux, seront beaucoup plus épanouis dans leur profession. Il n’y a plus de points bloquants qui limitent la montée en compétence sur un domaine. Vous gagnez en autonomie de manière constante et vous devenez même une véritable référence.

AFEST : formations concrètes et opérationnelles

L’AFEST se veut véritablement opérationnelle, c’est toujours ce que nous avons fait d’ailleurs chez Human Formation. Du sur-mesure, en petit groupe voire de l’individuel pour résoudre un problème. On est sur une modalité pédagogique un peu similaire à la formation-action. C’est toujours ce que j’ai aimé faire, car c’est comme ça que j’aime être formé, que j’ai les meilleurs résultats et que j’arrive à changer la vie des gens. L’AFEST doit cependant être cadrée, dès l’amont, c’est-à-dire pendant la phase de recueil de besoin. Chez Human Formation, j’exige pour cela, de parler directement à la personne à former. Les RH ou les personnes qui s’occupent des formations, connaissent peut-être tout ce qui s’articule autour de la formation, mais personne n’est plus à même de nous aider dans la construction d’objectifs pédagogiques que le salarié lui-même. Surtout sur des métiers assez pointus ou techniques. Je n’hésite pas à mettre le formateur également dans le contexte car avec l’AFEST, nous n’avons pas le droit à l’erreur. Si nous intervenons sur une action de formation en situation de travail de 2h30 en moyenne, le recueil de besoin doit être optimal et le formateur doit en amont, construire un déroulé pédagogique adapté au point précis qui pose problème au salarié. Il n’a pas 7h devant lui, pouvant parfois laisser place à une liberté dans ses séquences pédagogiques. Il faut allez droit au but, rapidement.

Des thématiques de formation adaptées

Il est vrai que des thématiques de formation peuvent plus ou moins bien réagir avec ce dispositif. L’AFEST, par essence, aide à résoudre les problèmes tout en formant sur la résolution de ce ceux-ci. Je trouve ainsi l’AFEST particulièrement bien adapté à des domaines ou le formateur peut trouver rapidement la solution. Un problème où la solution n’est pas dépendante d’autres actions humaines. Pour rebondir sur cette dernière phrase, je pense l’AFEST particulièrement bien adapté à l’informatique, qu’il s’agisse de programmation informatique (codage HTML, CSS etc…), des logiciels de bureautique (Excel, Access, VBA, PowerBI etc..). Il s’agit là de problématique où le formateur se retrouve devant une ou des données dites statiques. Le formateur, trouvera généralement rapidement la solution et en élaborera (je préfère même le terme extrapoler) un déroulé pédagogique sur-mesure. A l’inverse, pour des données dites dynamiques, il me parait difficile de passer 2h30 ou peu plus sur une problématique de la sorte. Prenons comme exemple le management, notre cœur d’activité chez Human Formation. Si une entreprise fait appel à nous parce qu’un manager se retrouve souvent en situation de conflit avec les personnes qu’il manage. Il me parait impossible de résoudre cette problématique en 2h30 environ. J’aurais plutôt tendance à travailler en formation-action classique, basée sur le modèle de Kirkpatrick. Deux jours de formation + accompagnement à moyen et long terme par deux demi-journées pour accompagner le changement et s’assurer du transfert des acquis.  L’AFEST, du fait que l’on intervient sur un point précis, supposera également un modèle d’évaluation personnalisé à chaque situation. Cependant, le fait d’accompagner le transfert des acquis post-formation reste moins efficace que sur des formations plus classiques. Néanmoins, à la fin d’une AFEST, plusieurs solutions s’offrent au formateur. Quoi qu’il arrive, il devra faire des recommandations qui pourront être de 3 types :

  • Problème résolu avec le temps imparti : évaluation post formation à froid classique
  • Problème plus complexe qu’il n’y parait : AFEST à placer de nouveau (recommandation temps, durée, objectifs pédagogiques)
  • Problème qui nécessite une formation plus longue, deux à trois jours (moyenne habituelle chez nous) car le problème imbrique d’autres conséquences qui ne peuvent être résolues par l’AFEST. Même si sur cette dernière recommandation, le travail en amont de recueil de besoin, s’il est fait correctement, devrait déboucher sur des recommandations en amont sur l’infaisabilité d’une AFEST à la problématique donnée.

Exemple concret 1 : Excel

L’entreprise en question se situe à Marseille, elle travaille dans le milieu médical et souhaite travailler au mieux pour son pôle administratif, composé de 7 salariées. Celles-ci sont pour la plupart des secrétaires administratives et deux assistantes de direction et secrétaires-comptables. Elles travaillent toutes sur Office 365 et utilisent toutes Word, Excel et Outlook majoritairement.

Ni l’entreprise ni les salariés ne souhaitaient travailler sur un format classique de 1 à 3 jours de formation en fonction des niveaux de chacune. Peu d’entre elles avaient du temps à accorder à la formation mais elles avaient conscience qu’il fallait le faire, pour débloquer des situations et surtout, gagner du temps. C’est aussi une manière de montée en compétence. Le ralentissement dans le travail au quotidien des salariés représente pour Human Formation l’une des principales problématiques en entreprise.

Le formateur a donc pris contact par mail avec chacune pour comprendre les enjeux et surtout les problèmes à résoudre. La finalité de l’AFEST ce n’est pas de résoudre le problème et de saluer le formateur, l’idée c’est surtout de résoudre le problème ET de former à la résolution du problème pour quand celui-ci réapparaïtra, être capable de le résoudre de manière autonome. Le formateur a donc construit en amont ses déroulés pédagogiques, séquences par séquences.

Le formateur est resté 2 jours à base de 2h30 de formation par personne, à la suite de quoi, il a fait des recommandations au RH pour chacune. Certaines devaient suivre des formations plus poussées car l’AFEST n’était pas suffisante pour approfondir certaines connaissances. D’autres ont, au contraire, été ravies d’avoir débloqué des situations qui ralentissaient leur progression et ce quart de journée de formation a été suffisant pour leur problème (simplement leur problème). 

Un dispositif de formation à lui seul 

L’AFEST, tout comme le plan de développement des compétences, la Pro-A, le CPF etc…devrait être un dispositif à part entière, avec son propre système de financement, et ses conditions d’attribution d’ici 2020. C’est un dispositif vraiment prometteur qui est dans la continuité du travail que nous faisons chaque jour chez Human Formation. L’AFEST est un produit sur-mesure, personnalisé, avec des vrais enjeux concret et opérationnels. Il va clairement trouver preneur auprès des entrepreneurs qui n’ont pas le temps de faire de la formation, où auprès d’un public qui n’a pas envie de passer des heures en formation, qui aura simplement besoin d’axer son contenu sur un point précis.

1 votes, moyenne : 5,00 sur 5
Loading...

Laisser un commentaire

Fermer le menu