La formation interne en vogue

Lors de conversations avec des dirigeants d’entreprises à Marseille ou ailleurs, même des PME, j’entends souvent que les projets de formation se font en interne. L’entreprise ne fait donc pas appel à des formateurs ou prestataires externes. C’est de plus en plus en vogue et je trouve que c’est une excellente alternative. Cette idée, d’internaliser la formation, est d’ailleurs également commune à beaucoup de grandes entreprises aujourd’hui qui créaient leur propre CFA en interne, ou y pensent sérieusement, comme Schneider Electric, Safran Sodexo etc…Il y a beaucoup d’arguments qui peuvent venir appuyer cette idée, lors de mes entretiens avec les dirigeants ou responsables, j’entends souvent : la pénurie de compétences et les gains financiers. La formation de formateur est alors un véritable investissement pour les entreprises.

Des problématiques comprises

Sur le marché de la formation, il y’a pléthore d’organismes de formation, les offres sont souvent assez cloisonnées et parfois, les entreprises ne trouvent pas, dans leur région, la compétence qui leur faut. Et lorsqu’elle est disponible, elle est souvent chère – quelque part c’est logique – mais l’OPCA ne prend rarement en compte cet aspect, se bornant à appliquer des tarifs communs par domaines d’activité pour tous. L’expertise est quelque chose qui peut manquer sur le marché, alors me direz-vous, n’y a-t-il pas là une opportunité ? J’ai souvent eu ce déclic de me dire qu’il pourrait être envisageable d’aller chercher LA compétence, mais ne vous trompez pas, il y a souvent trop peu de demandes sur un sujet précis pour qu’il soit rentable ou intéressant. L’une des solutions les plus intelligentes est de former en interne. L’explication que me donne les dirigeants est simple : en interne, les formateurs connaissent notre façon de travailler, ils connaissent nos process, nos métiers, nos spécificités. On ne peut qu’aller dans ce sens. Un formateur, sur des thématiques pointus, ne pourra pas rivaliser avec un salarié qui travaille depuis plusieurs années dans l’entreprise. Sauf si on parle de développement des compétences purs comme pour une nouvelle technologie, sujet qui pourrait intéresser le formateur interne lui-même. S’il s’agit juste de former les nouveaux collaborateurs ou faire monter en compétence des postes intermédiaires, le formateur interne est vraiment une solution viable, et la formation de formateur une solution optimale.

Des gains financiers non négligeables

Je prépare actuellement une formation de formateur sécurité incendie à Marseille, pour une entreprise de près de 100 personnes. Les formations en sécurité représentent une dépense financière importante dans les entreprises. Le SST, sauveteur secouriste du travail, l’équipier de première intervention, les gestes et postures, la manipulation des extincteurs, toutes ces formations pourraient être dispensées en interne, représentant des milliers d’euros économisés. Je trouve le domaine de la sécurité particulièrement propice à la formation de formateur en interne. De part son caractère obligatoire et donc récurrent, il permettra à l’entreprise de faire appel à leur formateur interne afin d’organiser des sessions de formation chaque année, avec des turn-over sur les effectifs. Un véritable gain de temps et d’argent pour l’entreprise. Plus besoin de rendre des comptes aux OPCA ou OPCO dorénavant. Une gestion facilitée directement en interne à travers une simple formation de formateur.

Une transition professionnelle en douceur

Passons maintenant plus du côté du salarié lui-même plutôt que côté entreprise. Le turn over dans les entreprises est véritablement le mal du siècle. Les problèmes de recrutement sont fréquents et coutent aux entreprises. Les salariés ont souvent tendance à s’ennuyer au travail et, plutôt que de persister ou de discuter avec le dirigeant ou les RH, ils préfèrent trouver un poste plus challengeant ailleurs. La formation de formateur est une véritable opportunité pour les salariés qui justement, aimeraient apporter du changement à leur poste, tout en valorisant leur expérience professionnelle.

Une évolution de carrière

Lors de mes précédents jobs, je rencontrais énormément de salariés d’entreprise à Marseille, approchant la cinquantaine, qui souhaitaient démissionner pour créer leur propre structure, en tant que consultant, formateur ou encore coach. Il est logique de se projeter de cette manière. En effet, après presque 30 ans de carrière, beaucoup veulent voir la page se tourner vers d’autres horizons, d’autres challenges. On a vite tendance à s’ennuyer après 30 ans de carrière. Sauf si l’entreprise à un plan de carrière bien établie, mais là encore, rien ne prévoit que le salarié souhaite changer de métier, ou donner à son expérience de trois décennies, plus de valeur. Lors de mes échanges avec ces profils, je tirais tout le temps la sonnette d’alarme en leur disant attention, attention car les clients ne viennent pas tout seul. En effet, être légitime pour créer une structure indépendante juste parce qu’on à l’expertise technique ne suffit pas pour se lancer. Le commercial fait partie intégrante d’une création d’entreprise, il va falloir démarcher des clients. Cet aspect est souvent négligé, et il est important, de leur signifier pour ne pas avoir de désillusions.

La formation de formateur

Beaucoup d’entreprises à Marseille ou ailleurs que je contacte, comme dit précédemment, utilisent la formation interne pour leur équipe. Je demande toujours comment s’y prennent-elles pour garantir une pédagogie optimale ? La réponse est souvent bâclée ou généralement, la personne botte en touche. Je ne leur en veux pas pour plusieurs raisons. D’une part, la formation professionnelle en entreprise, notamment sur les TPE/PME est une activité qui arrive le plus souvent, au dernier plan des sujets prioritaires. D’autre part, les dirigeants ne pensent pas que leur formateur interne ait besoin d’une formation pour pouvoir transmettre. La plupart du temps, ils me disent que leur gars à 30 ans de métier. Cependant, même avec 30 ans de métier, si personne n’a effectué une formation de formateur, alors personne ne saura réellement transmettre, ni développer des compétences. La formation s’articule autour de plusieurs axes fondamentaux en pédagogie : recueillir le besoin, construire un programme pédagogique, transmettre et animer une formation et enfin le plus important, l’évaluation de la formation. Avec cette base de formation de formateur, généralement sur deux jours, le futur formateur, en plus de son expérience professionnelle qui le rend parfaitement légitime pour enseigner, aura toutes les connaissances nécessaires pour former ses nouveaux collaborateurs. Sans cela, je me demande comment s’organise la formation interne, comment le formateur construit-il un déroulé pédagogique, comment il évalue à terme etc…La formation de formateur va donner un cadrage autour de la longue expérience des salariés-formateurs. Elle va permettre de sublimer cette expérience et la rendre transmissible. Elle est selon moi, indispensable pour tous les salariés qui souhaitent développer une activité de formateur.

(Pas encore de vote)
Loading...

Laisser un commentaire

Fermer le menu